Quel masque pour poncer le bois ?

Que vous soyez bricoleur amateur ou menuisier professionnel, le port d’un masque de protection est une obligation lors de certains travaux comme le ponçage. Cette opération génère des poussières de bois qui risquent d’être inhalées et d’entraver la voie respiratoire. Complétant les gants et les lunettes de protection, le masque pour ponçage assure votre sécurité. D’ailleurs, en milieu professionnel, le port de ces équipements est une obligation suivant les normes de travail. Mais entre le masque jetable FFP et les modèles réutilisables, quel type de protection choisir ? Lequel est le mieux adapté pour le ponçage de bois ?

Un masque de protection filtrant pour poncer le bois

Les masques de protection sont classés en deux grandes catégories : les modèles filtrants et les modèles isolants.

Les équipements de protection isolants sont généralement recommandés dans une zone chargée de vapeurs ou d’aérosols non filtrables. L’utilisation de ces respirateurs est également impérative lorsque la concentration en oxygène dans l’air est trop faible.

Le masque de protection filtrant est, pour sa part, un produit muni d’un filtre qui retient les particules. Le système de filtration du masque sert de barrière aux poussières de bois émises pendant le travail de ponçage. Les filtres du produit sont conçus pour retenir efficacement les petites et les grosses particules de poussière.

Les masques jetables FFP pour les travaux de courte durée

À titre informatif, les masques de protection FFP sont classés en fonction de l’efficacité de la filtration, dont :

  • le FFP1, filtrant jusqu’à 78 % des particules ;
  • le FFP2 qui filtre autour de 92 % des aérosols ;
  • le FFP3 retenant en moyenne 98 %.

Étant un produit jetable, ce type de masque de protection est généralement recommandé pour une utilisation ponctuelle. Dans le travail de ponçage de bois, le FFP2 suffit pour retenir les fines poussières générées. Ce produit est vendu en lot de quelques pièces à un prix autour de 10 € sur Amazon.

Il existe des masques FFP2 avec et sans valve. Ces produits proposent une même efficacité de filtration et de protection, mais offrent des niveaux de confort différents. Plus confortables, les masques FFP2 à valve ont un prix plus élevé.

Les demi-masques de protection pour un usage prolongé

Si vous êtes un professionnel ou si vous procédez souvent à des travaux de bricolage, optez pour un masque de protection réutilisable, plus particulièrement pour un demi-masque. Comme le FFP jetable, ce produit couvre une partie du visage afin de protéger la voie respiratoire.

Selon les normes, les filtres des masques de protection respiratoire sont catégorisés par classe en fonction de la filtration.

  • la classe P1 rassemble les filtres retenant les particules sans toxicité ;
  • la classe P2 assure la protection contre les aérosols irritants ;
  • la classe P3 regroupe les filtres contre les particules toxiques.

Les professionnels recommandent l’usage d’un masque de protection respiratoire de classe P2 pour une opération sur du bois tendre tel que le sapin, le mélèze, etc. Le bois dur comme le chêne, quant à lui, requiert l’utilisation d’un produit de classe P3 pour une meilleure sécurité.

Nos conseils

Le choix d’un masque de protection adapté à un travail de ponçage de bois dépend du mode d’utilisation. Alors que tous les modèles FFP sont capables de filtrer les particules, le FFP2 correspond mieux au travail de ponçage de bois. Le masque de protection jetable est plus accessible en termes de prix, mais convient seulement pour un usage de courte durée. Si vous êtes un professionnel, investissez dans un modèle réutilisable de niveau P2 ou P3. Rappelez-vous cependant que ce type de masque de protection requiert de l’entretien et que les filtres doivent être remplacés régulièrement.

Rate this post