Quel masque 3M ? (Masque pour insecticide, glyphosate)

Sur les grandes cultures dans le domaine de l’agriculture, l’usage d’insecticides, de pesticides, de fongicides et de glyphosate est incontournable. Toutefois, ces produits phytosanitaires sont dangereux pour la santé et pour l’environnement. C’est pourquoi le port des équipements de protection individuelle comme le masque est primordial.

Pourquoi porter un masque 3M ?

L’EPI est la première protection pour préserver l’environnement et la santé de toute personne travaillant dans le secteur agricole et en contact régulier avec les pesticides et les insecticides. Les masques de protection respiratoire font partie des équipements de protection individuelle. Son utilisation empêche l’inhalation des substances chimiques pendant le traitement phytosanitaire. 

  • Sans protection, une exposition répétitive à ces produits entraîne une intoxication chronique. Cela entraîne de graves problèmes de santé comme les maladies du système respiratoire ou le cancer.
  • Un masque de protection permet au travailleur de manipuler en toute sécurité un produit phytosanitaire. 
  • En France, le port de l’EPI est obligatoire pour toute manipulation des produits toxiques. Le port du masque est même recommandé pendant la réalisation des travaux de peinture.

Grâce à son système de filtrage, le masque empêche les poussières organiques et autres particules d’atteindre votre système respiratoire.

Les filtres de vos masques doivent être changés régulièrement pour éviter que l’air que vous respirez ne soit saturé. Les cartouches doivent également être choisies avec soin.

Dans un souci de préservation de l’environnement, les cartouches et les filtres des masques de protection contre les produits toxiques ne peuvent pas être jetés n’importe où. Même l’eau usée après le nettoyage est à jeter à un endroit spécifique pour éviter de contaminer le sol. 

À quel moment porter un masque de protection contre les produits phytosanitaires ?

Le type de masque à porter est différent en fonction du niveau de dangers que les produits phytosanitaires représentent pour votre santé. Les gaz et vapeurs émis par les insecticides et les pesticides sont les plus toxiques. Le port du masque commence dès la réception des produits au moment de la livraison.

Le masque doit également être en place au moment de la préparation des substances. Si vous recevez les poussières de l’insecticide pendant la préparation, vous encourez déjà un danger. La pulvérisation des produits ainsi que le traitement des semences sont les moments où le risque d’intoxication est accru. Vous avez alors besoin plus que jamais de porter un masque de protection.

Quel type de masque de protection pour le traitement des cultures ?

Le type de masque à porter diffère en fonction du risque encouru. Outre la recherche de protection, il doit offrir un réel confort.

Demi-masque pour les produits nocifs par inhalation

Le demi-masque peut être à cartouches ou à filtres intégrés en fonction de votre préférence. Il est très facile à utiliser et offre un bon champ visuel. C’est le masque de prédilection si les produits sont nocifs par inhalation. Cependant, il ne protège pas entièrement votre visage. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle il est adapté aux travaux de peinture.

Masque panoramique pour les produits toxiques par inhalation

Le masque panoramique est l’EPI adapté si vous manipulez des insecticides ou des pesticides qui émettent de gaz et de vapeurs toxiques. Il couvre entièrement votre visage et peut être raccordé à une cartouche filtre d’une façon classique ou sur le côté. C’est le masque de prédilection pour la manipulation des solvants. Le petit bémol, c’est son ajustement sur le visage. Les buées provoquées par votre souffle et votre transpiration peuvent également limiter le champ visuel.

Masque à ventilation assistée pour une protection complète

Si vous ne voulez pas courir un risque, le masque à ventilation assistée est l’EPI qui offre une protection maximale. Doté d’un ventilateur motorisé, il augmente le débit d’air à l’intérieur de l’équipement. Le système de ventilation assistée vous permet de respirer normalement tout au long de votre travail. Le ventilateur chasse également les agents chimiques avant qu’ils n’atteignent votre système respiratoire.

Conclusion

L’utilisation d’un masque de protection est obligatoire pour préserver votre santé si vous manipulez régulièrement des produits phytosanitaires. Le masque à mettre diffère en fonction du taux de risque encouru. Chaque type de masque est reconnaissable par un code. Si vous êtes à la recherche d’un masque de protection contre les produits phytosanitaires, rendez-vous sur les nombreux sites vendeurs sur Internet.

Rate this post